Mille feuille, mon amour...

Publié le par nénette


 Réputée pour ne rien aimer de ce que l'on me propose à manger, je me demandais fût un temps, si ce léger trait de caractère allait gêner ma progression dans un métier de bouche !
Aujourd'hui, je sais bien qu'il n'en ai rien.
Et au delà de ça, j'ai complètement dépassé ce stade de frilosité gustative, car chaque chose cuisinée et goûtée fût une révélation.
Deux bémols à cette belle aventure pourtant !
Les mokas... chocolat, café ou praliné ! même combat : Je n'aime pas du tout ça !
Les manger, pas les préparer! quoi que...
Et le deuxième bête noire de ma folle chevauchée sucrée est le mille-feuille.
Mais là c'est pire...
Je n'aime pas les manger et je n'aime pas trop les faire non plus !!

   Malheur...

Le mille-feuille est une pâtisserie incontournable, extrêmement populaire et un  vrai défi d'excellence pour les pâtissiers aguerris.
C'est un sacré exercice de réussir un super bon mille-feuille.
Toujours est-il que j'appréhende quelque peu cet exercice depuis mes premiers flops avec Karine en début d'année.
De plus, Ce n'est pas une pâtisserie qu'on laisse facilement à des pitits stagiaires en entreprise... je n'en ai donc fait aucun.
Il s'avère que je suis quelque peu têtue et quand j'ai décidé qu'un truc était pas bien, ça ne m'aide pas à relativiser.
Et le sujet du jour (noté qui plus est!) était... je vous le donne dans le mille...feuille !

    ...


Tout à commencé avec une détrempe loupée, un gros coup de : mais c'est pas vrai, mais qu'est ce que j'arrive pas à faire sacreubleu...
Ma pâte était nulle et grumeleuse.
Ni une ni deux, je la laisse au frais et décide d'en refaire une dans la foulée, car il n'est pas dit qu'un feuilletage ai raison de moi.
Mon deuxième essai fût une réussite, salué par mes deux voisins de marbre : Hélène L. et mon copain Mourou.
J'ai décidé de mener à bien les deux pâtes pour voir les différences jusqu'à la cuisson.
Ma petite expérience à moi, qui m'a donné deux fois plus de travail...
J'ai bien fait d'en refaire une tout de suite après, car mon premier feuilletage était très inégale et mal abaissé, quand l'autre fit ma fierté.
PICT0019-pola.jpg
PICT0016-pola.jpgSur l' image de dessus,  vous pouvez comparer mon premier ratage qui se trouve à droite. Trois petits disques rabougris, d'épaisseur inégal et légèrement trop cuit.
A gauche, vous avez trois disques SUPERposés bien abaissés, mieux développés au four... plus hauts, plus fiers, plus beaux ...  sans doute pas assez cuit... (pas facile les cuissons) : bien mieux.

L'exercice était donc réussi (le montage avec la crème m'impressionnant beaucoup moins), appréhender de manière objective le feuilletage et tenter de le dompter.
Demain, on remet ça avec monsieur Jeudi.
Le hic est, que c'était évalué aujourd'hui et que monsieur Alkatraz n'a pas vu mon repentir.
Il n'a pas compris que j'en avais fait deux.
Il n'a noté que le tout moche... J'ai eu une très mauvaise note.
Il m'a dit à juste titre que le jour de l'examen, il n'y a pas de repentir possible.

 ... J'étais énervée contre moi.
J'ai finis le montage avec le feuilletage réussi, et le gâteau était régulier et plan.
Maigre consolation, sachant qu'il n'allait pas en tenir compte.
J'ai bien retenue la leçon.
"le feuilletage est mon ami, le feuilletage est mon ami, le feuilletage est mon ami..."
Ne pas stresser pour rien avant de commencer et se dire qu'on va pas y arriver !
Cette note n'est pas prise en compte pour notre CAP, mais j'aime pas trop "jouer" avec la nourriture, c'est mal.

Sur cette vidéo, le début du montage du mille-feuille par mes soins.
Cette vidéo est à caractère informatif pour Marco-polo qui a récemment fait l'acquisition d'une poche en tissu et d'une douille.
Voila à peu près comment s'en servir.
L'utilisation de la corne (:le médiator géant qui me sert à la remplir) est un outil aussi indispensable en pâtisserie que le fouet ou la casserole.



Le décor demandé pour ce gâteau était : miette de feuilletage sur les bords, sucre glace sur le dessus et décor floral en pâte d'amande.

17.03.10--8--pola.jpg 17.03.10--12--pola-copie-1.jpg
17.03.10--11--pola.jpg 17.03.10--9--pola.jpg

Sur la première image, le gâteau d'un de mes camarades, le second est celui d'Hélène, qui comme moi s'est amusé à dessiner des formes avec le sucre "au pochoir" (il n'est pas terminé, il y manque la rose au centre du cercle), ensuite vient le mien et pour terminer : last but not least, celui de Magali (meilleure note de la classe) qui a réalisé un beau montage et surtout un décor impeccable.
Ici, un détail de son bouquet de pâte d'amande.
C'est du beau boulot !

 PICT0031-pola.jpg
Alalala... Je ferais mieux demain et du premier coup j'espère.
On ne peut pas toujours bien réussir du premier coup...
Et je suis sûr qu'il y a bien d'autre façon de me réconcilier avec la pâte feuilletée et le mille-feuille

6a00d8341c1d8653ef00e54f0e22458833-800wi.jpg mille-feuille-menthe-chocolat-401546.jpg
Mille-feuille-pommes-foie-gras_large_recette.jpg mille-feuille-meringue-creme-vanillee-aux-fra-L-1.jpeg




Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mouche 19/03/2010 10:51


Le pomme foie gras me tente moyen mais je veux bien le meringue crème vanille et fraises


louloubecanne 18/03/2010 23:50


Moi je veux bien manger un mille feuille, mais pas le 1er!!