Il y a du génie dans une pâte à brioche !

Publié le par nénette

  
Aujourd'hui, application de la leçon d'hier et découverte des différentes possibilités que nous offre une bête pâte à brioche comme celle-ci.

Avec une pâte à brioche, on peut faire :
- des brioches...
- des pains au raisin,
- des pains au lait,
- des brioches au sucre,
- au chocolat,
- des brioches à tête,
- des brioches tressées...
-etc etc.


haaa la brioche... en voici un beau spécimen : la brioche à tête !
La recette est simple et si vous avez un robot, c'est carrément un jeu d'enfant !
Il vous faudra de la farine t55, du sel fin, du sucre cristal, de la levure biologique (et non pâtissière), des oeufs et du beurre...  plein de beurre !



  Nous avons fait de grosse quantité pour la pâte à brioche, car nous boulerons encore beaucoup de brioches demain.
Les grosses cuves ont turbinées tout l'après-midi.
J'étais chargée du beurre...
Je vous présente donc : monsieur beurre-sucre !
On s'amuse comme on peut.
Ça m'inspire de mettre la main à la pâte... ou la main au beurre plutôt !



 


les petits moules pour nos brioches à tête !








Après avoir fait la pâte et laisser échapper le gaz carbonique contenu dans celle-ci par deux fois, il faut détailler les brioches, les BOULER, décoller leur tête puis les mouler. Comme monsieur Alcatraz dans la vidéo.
Puis le four une dizaine de minutes.

Même avec la plus grande volonté du monde, je vous mets au défi (une fois la porte du four ouverte) de résister à la tentation de goûter une de ces petites brioches... car elles sont fort jolies et tellement odorantes que votre raison flanchera à n'en pas douter.
C'est comme parier que vous ne reprendrez pas un autre granola ! hihi...
Hier j'ai mangé deux pains au chocolat, je m'étais juré d'être raisonnable aujourd'hui. Résultat : 2 pains au chocolat et une brioche à tête... c'est très mal.
Tellement bon... mais mal quand même !
Demain, je ne goûte rien !!! c'est dit, c'est écrit !
En ce qui concerne la partie pratique : ou comment je me suis débrouillée avec ma pâte feuilletée pour obtenir croissants et pains-au-chocolat ?
C'est une bonne question, merci de l'avoir posée.
Monsieur Alcatraz était fort satisfait de nos réalisations, je cite : "Chapeau pour une première fois, faîtes pareil demain avec monsieur jeudi et tout ira bien ! "
(Si ! il a dit monsieur jeudi...)




Wahouuu... !!
Je sais bien, ils ont de drôles de bouts en forme d'oreilles de cochon... mais le four est indulgent avec les débutants plein de bonne volonté et après cuisson, il nous fait croire qu'ils étaient fort bien roulés...

C'est très marrant à faire d'ailleurs.
je vous conseille d'essayer, ce n'est pas si dur et c'est fort bon.
De plus, ça épatera la galerie.
Avant de les mettre au four, il faut qu'ils lèvent dans une étuve quelques temps, c'est la levure qui travaille pour notre bon plaisir.
Puis il faudra les dorer avec du jaune d'oeuf, coupé avec un peu de lait et appliqué au pinceau.

C'est environ 80 grammes le poids d'un croissant.








         Et puis, parce qu'il faut s'entraîner un peu chaque jour et parce qu'on est vraiment pas doué à cet exercice, nous avons repris nos cornets gorgés de glaçage royale en fin de cours et fait quelques lignes de décors.
Application directe des cours de Suzon.
C'est toujours aussi délicat et ça se termine forcément par une partie endiablée de morpion avec fabrice...
     



Je sais pas comment il fait, mais il gagne à tous les coups.
Pourtant c'est un jeu à issue incontournable en temps normal : le match nul !!

Je pense qu'il triche. Y'a un truc... mais je n'ai pas trouvé quoi.














 Cette journée gourmande au labo. de l'école G. Tirel, boulevard Raspail s'est terminée par la confection des fameuses et désuètes roses en pâtes d'amandes... Mirez cette harmonie !
ce roulage de pétales en bonne et due forme.
Je touche en rose... et Karine en lapin blanc !! non?



   Demain, c'est debout à 6 heures et 5 heures pour montrer à monsieur Jeudi qu'on est balèze en viennoiseries et boulage de brioche.
Enfin, j'espère.





PS : méfiez-vous des pains au chocolat d'un pâtissier... Ils sont au moins 3 fois plus denses que ceux en boulangerie (mais mille fois meilleurs)
PSS : Fabrice et Karine ont mis du sel dans mon café quand j'avais le dos tourné. C'est vraiment infect.
PSSS : à la demande de certains et pour faire languir Camille de son prochain gâteau d'anniversaire, voici la photo d'un incroyable camion entièrement recouvert de pâte d'amande peint à l'aérographe.
Attention, je ne suis pas du tout responsable de ce drôle de chef-d'oeuvre... ce n'est donc pas moi qu'il faut féliciter...





en voici d'autres... C'est fou le nombre de gâteau-camion réalisés ! Comme quoi on s'imagine pas tout .










Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cuisinier /patissiere 03/12/2009 20:15


super site nenette
suis vraiment impatient de te rencontrer
je pense que d'ici 12 jours ce la devrait arrivé
amitié gourmande


Michel Le Gac 26/11/2009 21:05


Nous sommes également preneur d'une brioche à Isigny
bises


carole 26/11/2009 19:10


Ton blog me donne faim cousine! J'espère que tout va bien pour toi, bisous!


nénette 26/11/2009 20:50


tout va très bien. je te remercie. A tres bientôt Carole.


Gab 26/11/2009 18:26


Dis donc, il est comestible le camion à l'aérographe ? Parce que si mes souvenirs sont exacts, c'est plutot dégueu l'aérographe (esthétiquement et culinairement).

Bouler une brioche...


nénette 26/11/2009 20:50


YA DE LA POESIE DANS LE BOULAGE DE BRIOCHE MON CHER AMI !
et oui c'est sans doute comestible, on fait bien de la serigraphie sur les gateaux avec des colorants speciaux !
tout se mange voyez-vous.


nouille 26/11/2009 11:09


Mille fois meilleurs mais j'ai pété toute la nuit, je suis fatigué.